Головна

Le XIX siècle | Le lexique | Le XX siècle | Le verbe | Consonnes finales et implosives | Apparente adéquation de l'écrit et de l'oral et le développement des lettres diacritiques. | Particularités linguistiques de l'ancien français : cinq siècles d'évolution (sons et graphies). | Changements dans le vocalisme | Changements dans le consonantisme. | La déclinaison de l'adjectif |

Les particularités phonétiques de l'ancien français et ses traits distinctifs du latin.

  1. INSTRUMENTS DE MESURE À TRAITS
  2. Le développement du système phonétique du moyen français. L'orthographe du moyen français
  3. Les plus importants changements de la structure grammaticale et syntaxique du moyen français
  4. Particularités linguistiques de l'ancien français : cinq siècles d'évolution (sons et graphies).

Mot clé :particularités.

Matière de programme :

1) Système phonologique du latin

2) Système phonologique de l'ancien français

3) Richesse du système phonologique

4) Consonnes finales et implosives

5) Apparente adéquation de l'écrit et de l'oral et le développement des lettres diacritiques

Système phonologique du latin

Les sons de l'ancien français (les voyelles et les consonnes) proviennent des sons latins. Nous relevons deux grandes étapes du latin : le latin classique et le latin vulgaire. Le fait le plus marquant de l'évolution vocalique qui conduit du latin classique au latin vulgaire est l'apparition de nouveaux sons qui ont nécessité ultérieurement des modifications importantes dans le domaine orthographique. Le latin classique avait dix voyelles : cinq voyelles brèves (ă [a], ĕ [e], ĭ [i], ŏ [o],
ŭ [u]) et cinq voyelles longues (ā [a:], ē [e:], ī [i:], ō [o:], ū [u:]). Le latin classique possédait encore trois diphtongues : æ [ae], œ [oe], au [аu].

La différence entre les voyelles brèves et longues jouait un rôle distincif phonologique, c'est-à-dire si, par exemple, dans le mot pоpulus la voyelle o était brève (pǒpulus), ce mot se traduisait comme "peuple" et au contraire, elle était longue (pōpulus) - "peuplier". On peut citer d'autres exemples : mălum "mal" ~ mālum "pomme"; vĕnit "il vient" ~ vēnit "il est venu".

Il faut dire qu'au cours du développement de la langue latine les voyelles longues sont devenues fermées et les voyelle brèves deviennent ouvertes. Ces changements se présentent comme suit :

ī devient [i]
ĭ, ē > [e]
ĕ > [D]
ā, ă > [a]
ŏ > [C]
ō, ŭ > [o]
ū > [u]
ae > [D]
oe > [e]

Système phonologique de l'ancien français

Le système phonologique de l'ancien français est très différent de celui du latin. Il offre un nombre important de sons (phonèmes) totalement inconnus du latin. Pour les voyelles, il y a eu création du [B], dit actuellement e muet, rose, des voyelles nasales et d'une série de voyelles labialisées [y], plus, [œ], peur, [V], peu. L'ancien français connaît aussi l'existence de diphtongues et de triphtongues (voyelles dont le timbre se modifie au cours de l'émission). La grande diversité vocalique du français est remarquable et l'importance du nombre des voyelles l'oppose à d'autres langues. Pour les consonnes, les différences sont aussi très significatives, puisqu'en latin, il n'existe ni les consonnes [z], [v], [G], [F], ni les deux consonnes palatales, n mouillé [Q] et l mouillé [λ]. L'ancien français possède aussi des consonnes dites affriquées: [ts] (ц), [dz] (дз), [tG] (ч), [dF] (дж).



Nouveautés | Richesse du système phonologique
© um.co.ua - учбові матеріали та реферати